Le réseau électrique mis au défi par une éclipse solaire

Energie Environ 35 000 mégawatts d’énergie solaire ne seront pas produits

L’éclipse partielle du Soleil du 20 mars mettra à l’épreuve le système électrique européen en ­réduisant considérablement la production photovoltaïque, a prévenu une étude publiée lundi par le secteur.

«Le 20 mars, sous un ciel clair, environ 35 000 mégawatts d’énergie solaire, soit l’équivalent de 80 unités de production de taille moyenne, vont disparaître progressivement du système électrique européen pour revenir progressivement par la suite», a indiqué l’étude menée par le réseau européen des gestionnaires de réseaux de transport d’électricité et de gaz (Entsoe). «Le risque d’un incident ne peut pas complètement être écarté», ont affirmé les auteurs, qui rappellent que des pays comme l’Allemagne ou l’Italie disposent d’un nombre important d’unités solaires. «Ce sera un test sans précédent», ont-ils ajouté.

Coordination cruciale

Selon l’étude, la coordination entre les différents gestionnaires de réseaux sera «cruciale» ce jour-là. D’autres sources de production électrique, comme le nucléaire ou le charbon, pourraient être appelées en renfort pour garantir l’approvisionnement électrique européen.