A la hauteur des demeures les plus exceptionnelles de La Tour-de-Peilz, il faut imaginer un terrain de 900 m² qui s’étend en pente douce, entre la route de Saint-Maurice et le lac Léman. L’un des plus convoités de toute la Riviera, plus grand espace vierge pieds dans l’eau entre Montreux et Lausanne, ce terrain est resté un verger dans lequel venait se recueillir une musicienne, grande amatrice d’art jusqu’en 2012.