La population suisse est vieillissante et le nombre de personnes âgées de plus de 80 ans va doubler d’ici à vingt-cinq ans. Ce constat de l’Office fédéral de la statistique devrait suffire pour voir les acteurs de l’immobilier se précipiter sur le marché des résidences seniors. D’autant que les signes de surchauffe se multiplient dans l’immobilier de rendement. Pourtant, pas de boom en vue sur ce segment identifié comme risqué par des experts. La vente de l’exploitant de résidences seniors Tertianum par Swiss Prime Site (SPS), approuvée lundi par la Commission de la concurrence (Comco), illustre la complexité du modèle d’affaires.

Lire aussi: Les achats d’immeubles se compliquent