L’ère des taux d’inflation négatifs se termine. Dès ce printemps, le renchérissement sera positif en Suisse et atteindre 0,7 à 1% au premier semestre, indique Marc Brütsch, chef économiste de Swiss Life. Les souhaits des banquiers centraux seront ainsi exaucés. Un tel changement d’environnement économique crée toutefois de nouvelles incertitudes.