Un nouveau coup de semonce. Ou, plus précisément, une statistique informelle mais annonciatrice d’une vague de fermetures à venir dans la restauration est tombée lundi. Alors que les appels à une réouverture rapide des établissements publics se multiplient, la plateforme ImmoScout24 a annoncé que les annonces immobilières pour des locaux de restauration avaient augmenté de 70% par rapport à l’an dernier.

Porte-parole du mouvement «Qui va payer l’addition?» Frédérique Beauvois n’est pas surprise par ces chiffres: «Les gens n’en peuvent plus. Ils ne voient pas la fin du tunnel et les aides n’arrivent pas assez vite.» Signe, selon ImmoScout24, que les loyers constituent une charge trop élevée pour les restaurateurs, 60% de ces annonces concernent des locations, contre seulement 30% en janvier 2020.