L’illustré va supprimer huit postes de travail, a annoncé mardi son propriétaire, Ringier Axel Springer Suisse (également propriétaire du Temps). Cette décision résulte de la baisse des revenus publicitaires et de la crise provoquée par le coronavirus, selon l’éditeur du magazine.

Au cours des six dernières années, les recettes publicitaires de L’illustré ont diminué de plus de 50%, selon Alexander Theobald, CEO de Ringier Axel Springer Suisse, cité dans le communiqué de presse. Afin d’«établir de nouvelles bases pour l’avenir du titre», une restructuration est lancée à L’illustré, qui implique quatre licenciements et quatre départs à la retraite anticipés, soit la suppression de huit postes.