La société de conseil et d'audit comptable Ernst & Young (Suisse) a annoncé jeudi d'excellents résultats dans son unité Corporate Finance (évaluation d'entreprises, conseils en fusions et acquisitions), signe du nombre croissant d'achats entre sociétés. Le volume de prestations s'est accru l'an dernier de 54,6% à 20,1 millions de francs. Le nombre de transactions va encore augmenter à l'avenir, a souligné Stephan Hitz, responsable de cette division. Certes, le temps des gigantesques fusions est révolu. Mais la consolidation des entreprises de taille moyenne est loin d'être terminée. La baisse des volumes sera donc compensée par la hausse du nombre d'affaires.

Plus de 100 postes créés

Les autres unités progressent aussi dans l'ensemble mais de manière beaucoup moins forte. Ainsi, la plus grande division du groupe, celle de l'audit et du conseil, a augmenté un peu plus que la moyenne de 18,8% à 207,1 millions de francs. Deuxième en volume, l'unité conseils divers ne progresse en revanche que de 4,8% à 84,7 millions de francs. Au total, le volume des prestations d'Ernst & Young (Suisse) a crû de 14,7% à 379,1 millions de francs. Avant impôts, le résultat est en hausse de 29,5% à 13,6 millions.

Notons enfin que le groupe a créé l'an dernier plus de 100 postes à plein temps, ce qui porte le nombre total d'employés, à fin 2000, à 1706 personnes. Les engagements ont été particulièrement élevés dans les services d'audit et conseil informatique et d'audit interne. Dans le premier, le personnel a plus que doublé en dix mois, ce qui reflète la préoccupation croissante des entreprises de bénéficier de systèmes informatiques sûrs. Dans le second, 25 personnes ont été engagées car de nombreuses sociétés externalisent l'audit interne.