Comme chaque année, UBP a été la première banque privée genevoise à publier ses résultats annuels, mercredi. L’établissement en mains de la famille de Picciotto a réalisé un bénéfice net de 187,8 millions de francs (-7%) en 2019. La masse sous gestion a progressé de 10,6% pour dépasser 140 milliards, grâce à des apports nets de 4,5 milliards de francs. L’exercice a été marqué par d’importants événements non récurrents.

Les résultats 2019 d’Union bancaire privée ont été influencés par une charge et un revenu extraordinaires. La première découle d’une amende supplémentaire de 14 millions de francs payée fin décembre au Département américain de la justice. Ce dernier a estimé que la banque avait omis de déclarer des comptes détenus par des contribuables américains lors du programme de régularisation lancé par Washington entre 2013 et 2016. Un programme dans lequel l’UBP avait versé 189 millions de francs début 2016, soit la deuxième plus importante amende de la catégorie 2.