Entreprises

Résultats de Forbo, Lindt & Sprüngli et Bucher Industries

Le bénéfice de Forbo est en hausse de 10%, Lindt & Sprüngli battent des records et Bucher Industries se retrouve dans les chiffres rouges:  derniers résultats

Nouveaux records pour Lindt & Sprüngli. Lindt & Sprüngli a battu un nouveau record l’an passé. Après un chiffre d’affaires bien enrobé, le chocolatier zurichois a aussi vu grimper son bénéfice net de 10,2% sur un an à 419,8 millions de francs, dopé par un effet fiscal favorable.

Lire: Nouveaux records pour Lindt & Sprüngli
 

Bonnes performances de Forbo. Forbo a vu son bénéfice net croître de 10,3% l'an passé à 127,6 millions de francs. Le chiffre d'affaires du spécialiste zougois de revêtements de sol et de bandes en matière plastique a augmenté de 4,3% par rapport à 2015 à 1,19 milliard.

Le groupe de Baar (ZG) parle d'un exercice solide marqué par une progression générale, réalisée dans un environnement difficile. L'activité des revêtements de sol a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 3,4% à 818 millions de francs, alors que celle dédiée aux bandes en matière plastique avançait de 5,7% à 367,5 millions.

Exprimée en monnaies locales, le taux de croissance des ventes ressort à 3,5%, a précisé mardi la multinationale qui emploie plus de 5300 personnes. Sur le plan opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) affiche un gain de 10,1% par rapport à l'année précédente, à 157,2 millions de francs.

Les actionnaires se voient proposer par le conseil d'administration le versement d'un dividende relevé à 19 francs par action, contre 17 francs il y a un an. En ce qui concerne l'exercice en cours, Forbo s'estime bien armé pour répéter sa performance de l'an dernier, en dépit de conditions de marché jugées toujours délicates.

Bucher Industries dans les chiffres rouges. Touché par le ralentissement du marché des engins agricoles, Bucher Industries affiche une rentabilité en baisse en 2016. Le fabricant zurichois de machines et véhicules spéciaux a vu son bénéfice net chuter de 15,4% en un an à 118 millions de francs.

Le résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) s'est pour sa part contracté de manière encore plus marquée, soit de 18,3% à 169 millions de francs, écrit jeudi l'entreprise établie à Niederweningen (ZH). L'excédent brut d'exploitation (EBITDA) s'est tassé de 11,4% à 263 millions.

Sur l'exercice sous revue, Bucher a continué de souffrir de la crise globale que traverse depuis plusieurs années le secteur des machines agricoles. Le marché des véhicules de voirie a quant à lui stagné, conséquence notamment de la faiblesse des appels d'offres en Europe.

Comme déjà annoncé début février, les revenus et les commandes ont diminué l'an passé. Les premiers ont fléchi de 4,4%, à 2,38 milliards de francs. En termes organiques, la baisse a atteint 6,7%. Les secondes ont reculé de 2,2%, à 2,39 milliards. Sans tenir compte des acquisitions et des effets de change, la diminution s'est fixée à 4%.

Evoquant l'exercice en cours, le groupe zurichois se veut optimiste malgré un environnement économique marqué par l'incertitude. Bucher table sur une légère croissance de ses ventes, et une amélioration de sa marge bénéficiaire.

Publicité