Leader mondial de l’implant dentaire, le groupe bâlois Straumann a accru ses ventes au premier trimestre. Son chiffre d’affaires a atteint 193 millions de francs, en hausse de 7% sur un an.

Toutes les régions du monde ont profité de cette croissance, a indiqué jeudi Straumann dans un communiqué. En Amérique du nord, les ventes ont progressé de 18% à 53,7 millions. Dans la région Asie-Pacifique, elles ont augmenté de 30% à 28,9 millions. En Amérique latine, le chiffre d’affaires est en hausse de 163% à 12 millions de francs.

En ce qui concerne la zone Emea (Europe, Moyen-Orient et Afrique), la croissance s’est trouvée freinée. Des baisses de prix en compensation du franc fort expliquent ce ralentissement. Les ventes ont atteint 98,6 millions.

Le groupe brésilien Neodent, récemment acquis par la firme, a quant à lui réalisé un chiffre d’affaires de 7 millions en mars.

Bucher Industrie: recul des ventes au 1er trimestre

Touché par le franc fort, Bucher Industrie a vu ses ventes reculer au 1er trimestre 2015. Le fabricant zurichois de machines et véhicules spéciaux a dégagé un chiffre d’affaires de 648,6 millions de francs, en baisse de 9% sur un an.

Corrigée des effets monétaires et des acquisitions, la diminution est de 5,2%, peut-on lire dans le communiqué diffusé jeudi. Les entrées de commandes diminuent de 9,7% à 637,2 millions de francs (-5,6% corrigés des effets monétaires et des acquisitions).

Le carnet de commandes baisse de 12,1% à 731,1 millions (-6,9%). Le personnel à fin mars s’élevait à 11’917 collaborateurs, contre 11’244 un an plus tôt.

Pour l’ensemble de l’année 2015, Bucher s’attend à un léger recul du chiffre d’affaires. Le résultat d’exploitation devrait se situer au même niveau que celui de 2014.

Swiss Re a augmenté son bénéfice net de 17% au premier trimestre

Swiss Re a bien commencé l’année. Profitant d’un bon développement dans toutes ses unités d’affaires, le réassureur zurichois a augmenté son bénéfice net de 17% à 1,4 milliard de dollars (1,32 milliard de francs) au premier trimestre.

Les revenus globaux des primes et les prises d’honoraires se sont maintenus au même niveau sur un an à 7,6 milliards de dollars. A taux de change constant, la hausse s’élève à 7%, a indiqué jeudi Swiss Re dans un communiqué.

Le capital propre du groupe a augmenté de 16,1%. La société a en outre bénéficié de bons revenus de placements.

Aevis: recul du bénéfice net en raison de facteurs exceptionnels

Aevis Holding a vu bénéfice net reculer en 2014 de près de 30% sur un an à 6,1 millions de francs. La holding fribourgeoise, qui regroupe notamment les cliniques Genolier, explique cette baisse par des facteurs exceptionnels. Le résultat d’exploitation est en hausse.

Le résultat brut d’exploitation (EBITDA) a crû de 7,6% à 65,4 millions, a indiqué jeudi Aevis. Le chiffre d’affaires, en hausse de 19,2% à 542,4 millions avait déjà été publié en mars.

Sur l’ensemble de l’exercice, Aevis, propriétaire également des hôtels Victoria-Jungfrau Collection, s’attend à réaliser à périmètre constant des ventes d’environ 600 millions et veut améliorer son EBITDA de 1,5% à 3% par an. A moyen terme, la holding veut réaliser un résultat d’exploitation brut de plus de 20% du chiffre d’affaires.

Le groupe compte également continuer à investir dans des activités complémentaires, notamment dans des centres ambulatoires, des résidences médicalisées ou des sciences de la vie.