■ Le bénéfice de Roche dégringole de 17%

Malgré un chiffre d’affaires en légère hausse, le groupe pharmaceutique bâlois Roche a vu son bénéfice net dégringoler au premier semestre. Il est ressorti à 4,37 milliards de francs, en baisse de 17% (-14% à taux constants/TCC) sur celui de la même période de 2011.

Le résultat opérationnel rapporté aux activités de base s’est pour sa part amélioré de 5% (+7% TCC), pour des ventes en hausse de 3% (+4% TCC) à 22,42 milliards de francs, selon le rapport semestriel publié jeudi. Le chiffre d’affaires de la division Pharma a crû de 4% à 17,41 milliards de francs, celui de la division Diagnostics de 3% à 5,01 milliards.

Pour l’ensemble de l’année, Roche confirme ses prévisions. Le groupe table sur une croissance des ventes TCC «dans la partie basse à moyenne» de la plage à un chiffre (soit entre 1% et 5%).

■ Le bénéfice d’ABB chute d’un quart

Le groupe technologique zurichois ABB a vu son bénéfice fondre d’un quart au deuxième trimestre. Il est ressorti à 656 millions de dollars (649 millions de francs), en baisse de 27% sur un an, a-t-il annoncé jeudi.

Le résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) a suivi le même chemin, se contractant de 25% à 1 milliard de dollars, pour un chiffre d’affaires resté pratiquement stable, à 9,66 milliards de dollars (+6% en monnaies locales). Lire la suite.

■ Syngenta a accru ses résultats

Syngenta a affiché des résultats en hausse au premier semestre 2012. Le groupe agrochimique bâlois a accru son bénéfice net de 5% sur un an à 1,5 milliard de dollars, tandis que le chiffre d’affaires a progressé de 7% à 8,27 milliards de dollars.

À taux de change constants, la croissance des ventes ressort à 10%, a indiqué jeudi dans un communiqué l’entreprise. Au niveau opérationnel, le résultat EBITDA a augmenté de 6% par rapport à la même période de l’an passé à 2,27 milliards de dollars.

«Au cours du premier semestre 2012, nous avons continué à mettre en œuvre notre stratégie intégrée en réalisant une croissance à deux chiffres. Les ventes ont été solides dans l’hémisphère nord, une saison clé pour l’entreprise, malgré un début d’année très frais en Europe, suivi de fortes pluies durant le deuxième trimestre», a commenté Mike Mack, le patron de Syngenta, cité dans le communiqué.

■ Logitech a enregistré une perte de 52 millions

Le groupe vaudois Logitech a enregistré une perte nette de 52 millions de dollars entre avril et juin. Durant cette période, son chiffre d’affaires s’est établi à 469 millions de dollars, a indiqué la société basée à Romanel-sur-Morges (VD).

Le leader mondial des périphériques informatiques a livré jeudi le résultat du premier trimestre de son exercice comptable 2013, lequel court d’avril à juin 2012. Le groupe annonce une perte nette de 52 millions de dollars. Celle-ci était de 30 millions lors du premier trimestre un an plus tôt.

Son chiffre d’affaires s’est établi à 469 millions de dollars, contre 480 millions durant la même période de l’exercice précédent. La perte opérationnelle s’élève de 59 millions de dollars. Par comparaison, elle était de 45 millions lors du même trimestre il y a un an.

«Les résultats de notre premier trimestre fiscal 2013 sont conformes à nos attentes», a commenté le président et directeur général Guerrino De Luca, cité dans le communiqué. Il précise que la restructuration mise en place devrait porter ses fruits au début 2013.

■ Sika a accru ses ventes et ses bénéfices

Le fabricant de spécialités chimiques pour la construction et l’industrie zougois Sika a bouclé un premier semestre sous le signe de la croissance. Il a dégagé durant ces six mois un bénéfice net de 126,1 millions de francs, en hausse de 11% par rapport à la même période de 2011.

Le résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) a augmenté de 10,1% à 195,5 millions de francs, pour un chiffre d’affaires en hausse de 3,4% à 2,31 milliards (+6,4% en monnaies locales), selon le rapport semestriel publié jeudi.

Pour la deuxième moitié de l’exercice, le groupe qui emploie 15 300 personnes et est présent dans 76 pays continue de tabler sur des impulsions de croissance dans les pays émergents d’Amérique latine ainsi que dans les régions IMEA (Inde, Proche Orient, Afrique) et Asie-Pacifique.

■ Le bénéfice de Clariant réduit de près de moitié

Le fabricant bâlois de spécialités chimiques Clariant a vu son bénéfice net se contracter de près de moitié au premier semestre. Il est ressorti à 90 millions de francs contre 160 millions un an plus tôt, a-t-il annoncé jeudi.

Son résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) s’est réduit de 32% (-26% en monnaies locales), alors que le chiffre d’affaires affiche une progression de 9% (+13%) à 3,92 milliards de francs.

Pour l’ensemble de l’exercice, le groupe qui emploie 21 500 personnes dans le monde table sur une poursuite de la croissance de ses ventes en monnaies locales, ainsi que sur une profitabilité au même niveau que celle de 2011, pour autant que la situation économique au 2e semestre se stabilise.