Le géant schwyzois du transport et de la logistique Kühne + Nagel a vu ses résultats 2012 plombés par une amende de 65 millions de francs des autorités cartellaires européennes. Son résultat net est ainsi ressorti à 493 millions de francs, contre 606 millions l’année précédente.

Pour la même raison, le résultat opérationnel brut (EBITDA) a baissé à 856 millions de francs, contre 978 millions en 2012, a annoncé lundi le groupe qui emploie quelque 63 000 personnes dans le monde. Son chiffre d’affaires s’est pour sa part étoffé à 20,75 milliards de francs, soit 1,15 milliard de plus qu’en 2011.

Compte tenu des résultats, le conseil d’administration proposera à l’assemblée générale du 7 mai un dividende de 3,50 francs par action, réduit de 35 centimes par rapport à celui versé au titre de l’exercice précédent.

Pour 2013, Kühne + Nagel s’attend encore à de «grandes incertitudes». La situation en Europe ne devrait pas s’améliorer rapidement et durablement, mais des signaux encourageants viennent des pays émergents ainsi que des Etats-Unis, écrit le groupe dans un communiqué sans donner de prévisions chiffrées.

Le patron quitte le navire

Le CEO du géant schwyzois du transport et de la logistique Kühne + Nagel, Reinhard Lange, souhaite remettre ses fonctions pour des questions de santé lors de l’assemblée générale du 7 mai. Il était à la tête du groupe depuis 2009 mais y a travaillé plus de 40 ans.

Pour faciliter la transition avec le nouveau directeur général (CEO), dont la recherche a commencé, une équipe de direction sous la conduite du président du conseil d’administration Karl Gernandt a repris les tâches de M. Lange, a indiqué lundi le groupe dans un communiqué.