Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Bracken Darrell. /KEYSTONE
© WALTER BIERI

Matériel informatique

Les résultats de Logitech s'envolent au premier trimestre

Au premier trimestre 2016, les ventes du fabricant vaudois de périphériques informatiques ont bondi de 7% par rapport à 2015. C'est la plus forte croissance trimestrielle depuis cinq ans

Le concepteur vaudois de périphériques informatiques Logitech a enregistré au premier trimestre des ventes de 480 millions de dollars (473 millions de francs), en hausse de 7% par rapport à la même période de 2015. Corrigées des effets de change, elles ont crû de 13%.

«Notre stratégie fonctionne», se réjouit le directeur général de Logitech, Bracken Darrell, cité dans un communiqué diffusé jeudi par l'entreprise, soulignant que «la croissance trimestrielle est la plus élevée depuis plus de cinq ans».

Lire aussi: Logitech se moque de la chute des ventes de PC

Ainsi, le groupe sis à Lausanne et Newark (Californie) a su se diversifier, en se positionnant sur les produits mobiles comme les enceintes, les claviers ou la vidéo-conférence d'entreprise.

Des résultats au dessus des prévisions

Le bénéfice net a quant à lui bondi, passant de 7,4 millions de dollars au 30 juin 2015 à 22 millions en 2016. Au niveau opérationnel, le résultat d'exploitation a quasiment doublé pour atteindre 26 millions.

Lire aussi: Logitech s'envole à la Bourse après des résultats en hausse

«Notre croissance a été meilleure que prévu dans toutes les régions et pour toutes les catégories de produits», précise Bracken Darrell. «Cet excellent début d'année nous permet d'élever nos prévisions». Pour l'ensemble de l'année, Logitech table désormais sur une croissance des ventes comprise entre 8 et 10% en monnaie constante.

Le groupe relève également ses perspectives pour le résultat d'exploitation, hors normes comptables GAAP - sans comptabilisation des plans de rémunérations, des amortissements et des coûts de restructuration -, qui devrait atteindre la fourchette comprise entre 195 et 205 millions de dollars, contre 185 et 200 précédemment escompté.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)