News Corp, le groupe de presse et d'édition de la famille Murdoch, a réussi à augmenter son chiffre d'affaires au dernier trimestre de son exercice décalé, ses efforts dans le numérique compensant un marché publicitaire toujours déprimé pour ses journaux.

Selon des résultats publiés lundi, le chiffre d'affaires trimestriel de la société américaine a progressé de 5% à 2,2 milliards de dollars au quatrième trimestre (avril-juin), quand les analystes tablaient en moyenne sur une baisse. Sur l'ensemble de l'exercice, il reste toutefois en recul de 3% à 8,3 milliards.

Lire aussi: News Corp se scinde en deux sociétés

News Corp est par ailleurs revenu dans le vert, avec un bénéfice net annuel de 177 millions de dollars et trimestriel de 89 millions (contre des pertes de respectivement 149 et 379 millions sur les mêmes périodes un an plus tôt).

Le bénéfice trimestriel par action ajusté des éléments exceptionnels, qui sert de référence aux Etats-Unis, ressort néanmoins à seulement 10 cents, quand les analystes espéraient en moyenne 3 cents de mieux.

Un développement centré sur le numérique

Le directeur général, Robert Thomson, évoque dans le communiqué «de clairs progrès sur nos objectifs principaux, soit devenir plus numérique et plus global». «Nous poursuivons notre croissance agressive dans le numérique, qui représente désormais 23% des revenus de la division (d'informations), contre 19% l'an dernier», a-t-il souligné.

Le Wall Street Journal revendique ainsi 948 000 abonnés uniquement à sa version numérique (+26% sur un an), le Times et le Sunday Times britanniques près de 182 500 (+6%).

Lire aussi: News Corp renonce à «The Daily», quotidien conçu pour l’iPad, et se réorganise

La branche recouvrant les journaux du groupe enregistre un chiffre d'affaires en baisse de 7% à 5,3 milliards de dollars sur l'ensemble de l'exercice. Mais au dernier trimestre, il a progressé de 1% à 1,4 milliard malgré des recettes publicitaires en recul de 5%.

La branche d'édition (Harper Collins, Harlequin) enregistre pour sa part des revenus en baisse de 1% à 1,6 milliard de dollars sur l'année, mais en hausse de 11% à 433 millions au dernier trimestre. La part des revenus tirés des livres électroniques est dans les deux cas de 19%.