Le géant américain des équipements médicaux Medtronic, qui emploie quelque 650 personnes à Tolochenaz (VD), a dégagé des ventes record au 1er trimestre 2005-2006 (mai-juillet). Elles se sont inscrites à 2,69 milliards de dollars, en hausse de 15% sur un an.

Le profit avant charges de recherche et développement en cours a augmenté de 16,2% à 615,9 millions de dollars (778 millions de francs), a indiqué Medtronic jeudi dans un communiqué. Charges comprises, le bénéfice net ressort à 320,6 millions de dollars.

«Les unités ICD [défibrillateurs implantables] Spinal et Diabète ont représenté plus de 50% de notre chiffre d'affaires, avec un taux de croissance conjoint supérieur à 25% par rapport à la même période de l'année dernière», a commenté Art Collins, président du conseil d'administration et patron de Medtronic.

Le groupe emploie 32 000 personnes dans 120 pays. Il a dégagé en 2004-2005, exercice clos fin avril, des ventes totales de 10,05 milliards de dollars, en hausse de 10,6%, pour un bénéfice net de 1,8 milliard (–8,1%).

A la fin du mois de juillet, Medtronic a obtenu des autorités européennes l'autorisation de commercialiser dans les pays de l'UE son implant vasculaire («stent») Endeavour, première plate-forme en alliage à base de cobalt libérant une substance médicamenteuse qui empêche que les vaisseaux ne se resserrent à nouveau (LT du 22.01.2005). Une étude clinique de grande envergure a montré que ce nouveau «stent» délivre des résultats supérieurs à la moyenne des produits concurrents. Medtronic ambitionne de devenir le numéro un mondial dans ce domaine, comme il l'est déjà dans ses cinq autres secteurs d'activité. Des études complémentaires appuieront en octobre la demande d'autorisation de mise sur le marché américain auprès de la Food and Drug Administration.