Sur le plan opérationnel, le résultat EBIT a fléchi de 12,6% à 51,5 millions de francs. Le chiffre d’affaires s’est pour sa part contracté de 9,4% pour s’inscrire à 738 millions, a indiqué jeudi Edipresse.

Ce recul est dû notamment à des désinvestissements et sorties de périmètre de consolidation de certaines activités, explique Edipresse. A périmètres d’activités constant, le chiffre d’affaires n’a diminué que de 1%.

Edipresse estime avoir enregistré des «résultats 2008 solides, dans une période de crise économique et de profonde mutation pour les médias». Pour rappel, le groupe a annoncé il y a trois semaines qu’il allait passer dans le giron de Tamedia. L’éditeur zurichois va racheter les activités suisses de l’éditeur vaudois d’ici à 2013.