Depuis l’envahissement du Capitole par ses partisans, Donald Trump a perdu des soutiens politiques, mais se voit aussi lâché par ses partenaires économiques. Plusieurs sociétés américaines ont annoncé qu’elles retiraient leurs soutiens via les Public Accounts Committees (PAC) aux élus ayant voté contre la certification des résultats de l’élection présidentielle ou à la vie politique en général.

Lire aussi: Après les violences du Capitole, les entreprises suisses sanctionnent des politiciens américains