L’année 2019 a été dominée jusqu’au mois d’août par une rotation défensive, qui a connu son paroxysme lors de l’épisode d’inversion de la courbe des taux d’intérêt aux Etats-Unis. Depuis, on observe de la part des investisseurs une reprise du risque, avec un retour vers les actions les plus cycliques.

Une triple dynamique

La diminution de la probabilité de récession s’accompagne logiquement d’une remontée des taux d’intérêt à long terme, avec en toile de fond une triple dynamique: 1. l’arrêt de la dégradation de la conjoncture économique et des attentes sur les bénéfices des entreprises; 2. la confirmation du biais accommodant des politiques monétaires; 3. les appels à une relance budgétaire coordonnée avec l’action des banques centrales.