Les investisseurs ont le regard tourné vers l’Orient depuis début mai. Après avoir subi en début d’année son pire trimestre depuis sept ans, la bourse de Shanghai et Shenzhen a connu un rebond d’environ 12% depuis le 26 avril. Certaines actions comme celle du géant de l’e-commerce Alibaba se sont enflammées, progressant de plus de 30% au cours des 30 derniers jours. Les investisseurs anticipent une forte reprise de l’activité, grâce à la levée progressive des confinements dans plusieurs grandes villes de Chine. L’indice CSI 300 des principales capitalisations chinoises reste néanmoins en territoire baissier depuis le début de l’année (-14%) et les observateurs peinent à envisager un retour immédiat à la normale.