Pénurie de masques, composants livrés en retard ou containers de produits finis bloqués dans des ports. La pandémie de coronavirus a mis à rude épreuve la chaîne d’approvisionnement mondiale, aussi bien dans la santé que dans l’industrie.

Face à la prise de conscience de la fragilité de ce mode de fonctionnement, beaucoup d’entreprises redéfinissent leurs priorités. Si celles-ci allaient auparavant à la recherche des coûts les plus bas, à la réduction des inventaires et à des délais de livraison toujours plus restreints, la montée des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine a une première fois remis en question ce modèle. Puis, lorsque les usines ont fermé en Chine en janvier et que les avions sont restés cloués au sol à travers toute la planète, l’industrie manufacturière a dû se réorganiser en un temps record: hausse des inventaires, renforcement des marges de sécurité et une production plus locale ont été quelques-unes des réponses apportées par l’industrie à cette crise inédite.