gestion de fortune

Reyl, une banque qui ne cesse de grandir

En six ans, la taille de l’établissement de Jérôme Cahuzac a été multipliée par sept

«Une telle croissance pour une banque en ce moment s’explique très sûrement par l’accueil de clients non déclarés», assure un connaisseur de la place financière suisse, qui s’empresse d’ajouter que ce peut être «tout à fait légal».

En 2006, Reyl & Cie ne gérait qu’un milliard de francs. Quatre ans plus tard, quand il décrochait sa licence bancaire, l’établissement qui s’est occupé des avoirs non déclarés de l’ex-ministre français Jérôme Cahuzac annonçait 4 milliards. Fin 2012, ce montant s’élevait à 7,3 milliards, guère éloigné de la taille d’une banque privée historique comme Bordier. Un tiers de cette somme vient non pas de la clientèle privée, mais institutionnelle, un marché où Reyl commence aussi à se faire un nom, juge un financier genevois. Dominique Reyl, diplômé de HEC Paris en 1963 et demi-frère d’Hervé Dreyfus, identifié par Mediapart comme le gérant de fortune de Jérôme Cahuzac, est à l’origine de cette banque qui emploie 160 personnes. Homme de réseau, ce gérant est aussi présenté comme un proche de Nicolas Sarkozy et de son ex-épouse Cécilia.

La banque ne cesse de s’étendre: à Londres cette année, Lugano en 2012, Zurich en 2011, ou encore Singapour en 2009, année au cours de laquelle Jérôme Cahuzac y fait transférer ses avoirs, chez Julius Baer.

«Boîte de Pandore»

Reyl donne-t-elle pour consigne de déplacer les avoirs non déclarés vers Singapour? La banque répond qu’elle ne fait aucun commentaire; pas davantage sur «la boîte de Pandore de la fiduciaire Reyl, qui a géré à Genève puis à Singapour les avoirs de Jérôme Cahuzac», que promet de révéler Le Monde dans son édition du 7 avril. «Le ministre n’avait que 600 000 euros chez eux, relève un autre financier. C’est peu au regard des millions que demandent les grandes banques internationales à leurs clients privés, mais classique dans les plus petites institutions. Sachant Reyl bien introduite à Paris, on se doute qu’elle héberge beaucoup d’autres comptes du type Cahuzac.»

Publicité