Le groupe suisse Richemont, le numéro deux mondial du luxe, a averti mercredi que son bénéfice opérationnel devrait chuter d’environ 45% au premier semestre de son exercice décalé, après un repli de ses ventes et des charges de restructuration d’environ 65 millions d’euros.

Sur les cinq premiers mois de son exercice 2016-2017, ses ventes ont baissé de 14%, face notamment au recul de l’activité en France, plombée par la baisse de la fréquentation touristique, a annoncé le groupe genevois, qui donnait un aperçu des tendances en amont de son assemblée générale annuelle.

(Développement suit)