La Chine et le numérique en ligne de mire pour Richemont. Le groupe de luxe genevois a conclu un partenariat avec le site de vente britannique Farfetch, spécialisé dans la mode, et le géant du commerce en ligne chinois Alibaba. Au total, Richemont investira 550 millions de dollars (495 millions de francs) dans Farfetch, et Alibaba en fera de même, pour un total de près d’un milliard.

Les trois sociétés ont communiqué leurs intentions jeudi soir, quelques heures avant la présentation des résultats semestriels décalés d’avril à septembre de Richemont, affectés par la pandémie de Covid-19. Ces derniers font état d’un chiffre d’affaires en recul de 26% à 5,5 milliards d’euros (5,9 milliards de francs). Le résultat opérationnel du numéro deux mondial du luxe plonge de 61% et son bénéfice de 82%, à 159 millions. Le deuxième trimestre, de juillet à septembre, a permis à Richemont de limiter les pertes et de dépasser les attentes des analystes, qui pronostiquaient un bénéfice de 5 millions pour un chiffre d’affaires en baisse de 30%.