Johann Rupert a tenu parole. En mai dernier, lors de la présentation des résultats, le fondateur et actionnaire majoritaire du groupe de luxe genevois Richemont avait assuré aux actionnaires que la division par deux de son dividende allait être compensée d’une manière ou d’une autre. Et que le mécanisme exact serait précisé avant la prochaine assemblée générale, qui doit se tenir le 9 septembre prochain. Vendredi, le propriétaire des marques Cartier, Jaeger-LeCoultre ou Panerai a donc communiqué les détails de son «Shareholder Loyalty Scheme» (programme de fidélisation des actionnaires).

Lire aussi: Bénéfice en chute libre pour Richemont (15.05.20)