Le fabricant des montres IWC et des bijoux Cartier annonce au 3e trimestre (clos en décembre) un chiffre d’affaires de 1,585 milliard d’euros, en hausse de 2% par rapport à la même période de l’an passé. Les analystes sondés par l’agence Bloomberg s’attendaient à une baisse des ventes à 1,51 milliard en moyenne.

C’est une bonne nouvelle, alors que le groupe, au premier semestre, avait annoncé une chute de 15% de son chiffre d’affaires.

A en croire une spécialiste interrogée par Bloomberg, les ventes dans le secteur devraient croître de 3 à 5% cette année. «En 2010, nous préconisons d’investir dans le luxe plutôt que la grande consommation, écrivait-elle dans une note datée du 13 janvier. Un rebond dans les pays industrialisés complétera la croissance toujours soutenue dans les marchés asiatiques, la Chine en particulier.»

Ce rebond restera cependant modéré, comparé à la chute vertigineuse de 2008 et 2009, tempère cependant un analyste de Citigroup. Le nombre de millionnaires, partout dans le monde, avait chuté de 15% en 2008, selon une étude de Merrill Lynch.

Corrigée des effets de change, la hausse des ventes de Richemont ressort à 7%, a indiqué le groupe lundi dans un communiqué. Les chutes simultanées du yen et du dollar ont particulièrement affecté le groupe, qui réalise l’essentiel de son chiffre d’affaires aux Etats-Unis et au Japon.

Au cours du trimestre écoulé, la croissance a été soutenue dans la région Asie-Pacifique, où les ventes ont bondi d’un quart (+34% à taux de change constants). Sur neuf mois, le chiffre d’affaires a tout de même reculé de 9% à 3,964 milliards d’euros.