La chronique des changes

Le ripple peut-il devenir le successeur du bitcoin?

La célébrité soudaine du ripple ne vient pas seulement de sa technologie. Sa valorisation a explosé en 2017

Lors des derniers mois de 2017, il était tout simplement impossible de ne pas entendre parler du bitcoin. C’était clairement le sujet à la mode. Maintenant, l’histoire se répète mais pour le ripple. Il en est fait régulièrement mention. Cette cryptomonnaie, troisième en termes de capitalisation, derrière l’ethereum, devient une alternative crédible aux yeux des investisseurs.

Pourquoi parle-t-on autant de Ripple? Que possède Ripple et que ne possède pas le Bitcoin? La célébrité soudaine du ripple ne vient pas seulement de sa technologie mais aussi car c’est la cryptomonnaie qui a connu la plus grande croissance sur l’année 2017 passant de moins de 1 centime de franc à plus de 3,60 francs. Son prix est maintenant redescendu en dessous des 2 francs. C’est dire si la volatilité est importante.

Vitesse de transaction extrêmement rapide

Beaucoup y voient donc le prochain bitcoin. La vitesse de transaction du jeton de ripple également appelé XRP est extrêmement rapide, aux alentours de 1500 transactions par seconde, et ses frais de transaction sont très bas quand le réseau Bitcoin peine à valider plus de 6 transactions par seconde coûtant en moyenne environ 30 dollars chacune. D’ailleurs le prix des transactions du bitcoin continue d’augmenter de jour en jour.

Le ripple est principalement conçu pour faciliter les transferts transfrontaliers et possède clairement beaucoup d’arguments en sa faveur mais est également controversé. En effet, Ripple est centralisé, ce qui fait dire à certains que le ripple représente l’anti-cryptomonnaie par excellence, autrement dit contraire à la philosophie initiale du Bitcoin. Cela n’a toutefois pas empêché les investisseurs de parier sur la réussite future de ce projet.

L’utilisation de Ripple permettrait en tout cas une vraie révolution quand on sait qu’il faut en moyenne deux jours pour transférer de l’argent d’un pays à un autre. Force est donc de constater le grand optimisme du marché des cryptomonnaies concernant les solutions que fournit Ripple. Toutefois, il est important de noter que le jeton ripple n’est pas nécessaire à une utilisation du réseau Ripple bien qu’il permette, comme exprimé plus haut, une accélération de la vitesse de transaction et des frais de transactions plus bas.

Pas moins de 75 partenaires bancaires

Ripple possède pour le moment plus de 75 partenaires bancaires qui n’utilisent donc pas encore le jeton ripple (XRP). Ce dernier a pourtant vu sa valeur augmenter grandement. La valeur du ripple est donc pour le moment clairement spéculative pariant sur la réussite du projet. C’est pour cela que l’annonce d’un nouveau partenaire est toujours un événement attendu par les marchés.

Le ripple a aussi connu une montée fulgurante car son prix paraît bien abordable par rapport à celui du bitcoin. Cependant, il en existe 100 milliards dont seulement 45 sont en circulation. En plus, pour les 55 prochains mois, Ripple va déverser dans le marché 1 milliard de jetons par mois. D’un point de vue économique cela signifie que le ripple a besoin de 1,8 milliard de francs pour au moins maintenir son niveau actuel et cela donc pour les 55 prochains mois.

Inquiétudes concernant d'éventuels piratages

Des incertitudes restent quant à la structure de la blockchain de Ripple. En effet la validation des transactions est assurée principalement par Ripple qui possède la plupart des nœuds de validation. Il y a donc des inquiétudes légitimes sur la sécurité de la blockchain de Ripple si ces nœuds se font pirater.

Outre la grande spéculation actuelle sur la réussite du ripple à devenir le meilleur actif pour les paiements digitaux, Ripple est également en train de développer une plateforme de «Smart Contract» (ou contrat intelligent) nommé Codius. Ainsi cette plateforme pourra tout comme Ethereum abriter le développement d’applications décentralisées. Ripple est donc certainement non pas seulement en train de concurrencer Bitcoin, mais également Ethereum. Une grande question reste en suspens. Le ripple deviendra-t-il la première crypto-monnaie cette année ou bien l’année prochaine?

Explorez le contenu du dossier

Publicité