Les pressions déflationnistes ont rarement été aussi fortes que depuis l’irruption du Covid-19. Cela vaut pour de nombreux pays dans le monde et la Suisse n’y échappe pas. Ces pressions sont «historiques», de l’avis des économistes de la banque Edmond de Rothschild, qui voient même une déflation dans certains secteurs.

Un exemple extrême? Celui de l’énergie en zone euro, qui affichait un recul de près de 10% sur un an de la composante énergie de l’indice des prix à la consommation en avril, cite la cheffe économiste de l’établissement genevois, Mathilde Lemoine, dans une étude publiée le mois dernier.