La période est cruelle pour qui cherche du travail. Des secteurs entiers tournent au ralenti ou sont même à l’arrêt. Certains candidats envoient des centaines de postulations qui restent sans suite. Le taux de chômage était de 3,7% en janvier 2021 en Suisse, soit 169 753 personnes. Du jamais vu depuis avril 2010. Une situation qui met bien souvent la patience et la confiance des candidats à rude épreuve.

Pour éviter de se décourager et pour retrouver une activité, il faudrait ne pas rester focalisé sur le secteur qui est le sien si celui-ci s’avère – au moins momentanément – sinistré.