Sans transition. Roberto Azevêdo a quitté ses fonctions de directeur de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) lundi et a entamé, dès aujourd’hui, sa nouvelle carrière de vice-président et chef des affaires publiques chez PepsiCo. Autrement dit, de chef lobbyiste. Le Brésilien se chargera des relations avec les Etats, les organisations internationales et les régulateurs. Son cahier des charges: promouvoir l’image de la multinationale de boissons gazeuses.

Lire aussi: La cacophonie s’installe à l’OMC