L’économie, en Suisse et dans le monde, sera mise à l’épreuve sur tous les fronts au cours de cette année: emploi, industrie, finance, régulation et climat. Des défis herculéens, au vu des risques conjoncturels et politiques qui se profilent. La rubrique économique du «Temps» en a identifié douze, pour lesquels elle se risque au jeu des pronostics.

Retrouvez peu à peu les articles dans notre dossier

Attachez vos ceintures! Un véritable cataclysme va déferler sur le monde du travail cette année. Et si ce séisme devait prendre les autorités au dépourvu, celles-ci ne pourront pas dire qu’elles n’ont pas été mises au parfum. Cette prédiction anxiogène a en effet été émise il y a quatre ans déjà par le très sérieux Forum économique de Davos (WEF). En 2016, le WEF jouait les Cassandre, annonçant que d’ici à 2020 cinq millions d’emplois allaient disparaître dans le monde, emportés par la grande faucheuse numérique.

«Anne, ma sœur, Anne, ne vois-tu rien venir?»

Nous y voilà donc. Et tout comme la sœur Anne de Charles Perrault, on est obligé de reconnaître qu’on ne voit rien venir. Les créations d’emplois augmentent et visiblement, la tendance n’est pas près de s’inverser. L’agence de recrutement Manpower prévoit un premier semestre favorable à l’emploi en Suisse cette année, se risquant même à chiffrer la progression à 4%. Elle n’est de loin pas la seule à manifester un tel optimisme.