La plainte déposée devant un tribunal de New York concerne deux procédures de tests développées par DxS permettant de dépister des mutations génétiques liées aux cancers du gros intestin et des poumons, dont Roche avait acquis les droits de distribution en mai 2008, selon les documents fournis jeudi à la cour. DxS reproche pour sa part à Roche de ne pas avoir honoré ses engagements à soutenir le développement d’un nouveau logiciel.

Le géant bâlois rejette cet argument, estimant que l’accord de distribution ne comporte aucun engagement à ce titre. DxS veut résilier son contrat afin d’en proposer un nouveau avec des conditions ne figurant pas dans l’accord initial, selon Roche.