Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
L'ancienne propriété de Dona Bertarelli s'étend sur plus de 21 000 m2 à Chéserex (VD). (DR) 

Fiscalité

Le roi de la bière s’installe sur La Côte

Le milliardaire belge Alexandre Van Damme a acheté l’ancienne demeure de Dona Bertarelli à Chéserex, dans le district de Nyon. Il appartient à l’une des familles actionnaires du numéro un mondial de la bière, AB InBev

Le très discret milliardaire belge Alexandre Van Damme vient d’acquérir l’ancienne propriété de Dona Bertarelli, située sur la commune de Chéserex (VD). Décrit comme «le roi de la bière» par Sudinfo.be, qui révèle l’information, l’homme le plus riche de Belgique serait à la tête d’une fortune estimée entre 4,5 et 9 milliards de francs. Il s’est installé sur La Côte depuis une dizaine de jours, dans cette propriété de plus de 21 000 m² comprenant un manoir de 800 m².

 L’héritier d’un empire du houblon succède à une héritière des biotechnologies. Nouveau propriétaire de l’ancienne propriété de Dona Bertarelli, Alexandre Van Damme doit sa fortune à l’une des brasseries belges à l’origine du numéro un mondial du secteur, AB InBev. A partir des années 1960, son grand-père Albert donne une nouvelle dimension à l’entreprise familiale Piedboeuf, fondée en 1812, qui produit notamment la bière Jupiler. Une série de fusions, notamment avec Stella Artois en 1987, aboutit à la création d’Interbrew.

C’est là qu’Alexandre Van Damme fera ses armes à la fin des années 1980, après ses études de commerce et jusqu’à ce qu’Interbrew interdise à tout membre des familles actionnaires d’exercer des fonctions de direction. Entré au conseil d’administration du groupe en 1994, le jeune trentenaire marche dans les pas de son grand-père.

Il multiplie les rapprochements, avec le concurrent canadien Labatt, le russe Sun ou encore l’allemand Beck’s. Jusqu’au coup de maître, en 2004, de la fusion avec le géant brésilien Ambev, pour créer le numéro un mondial InBev. Devenue AB InBev suite à la fusion avec Anheuser-Busch en 2008, la société a annoncé fin 2015 l’acquisition du numéro deux mondial SABMiller, pour 112 milliards d’euros, soit 122 milliards de francs. Une opération dans laquelle le milliardaire d’origine brésilienne et établi à Rapperswil Jorge Paulo Lemann avait joué un rôle central.

Chéserex ignore son statut fiscal

A la tête de 2,5% du capital d’AB InBev et de 2,3% du groupe propriétaire de Burger King, Alexandre Van Damme est arrivé à Chéserex il y a une dizaine de jours, confirme au Temps la syndique du village, Monique Locatelli. Le Registre foncier vaudois fait état de deux transactions rendues publiques le 15 août dernier, sans dévoiler leur montant.

La magistrate ignore en revanche le statut fiscal du nouvel occupant de la luxueuse résidence de 780 m² située sur deux parcelles jouxtant le club de golf de Bonmont: «Nous n’avons reçu aucune information de la part du canton, nous ne savons pas si ce monsieur est au bénéfice d’un forfait ou pas». Habilité à octroyer ce statut, le conseiller d’État vaudois en charge des Finances Pascal Broulis n’a pas souhaité répondre à nos questions sur ce nouveau contribuable.

Fin 2007, Dona Bertarelli avait annoncé sa décision de déplacer son domicile principal de Chéserex vers Saanen, près de Gstaad, en même temps que son frère Ernesto et leur mère Iris. Un partage des revenus fiscaux avait alors été conclu entre les cantons de Berne et de Vaud. Plus récemment, les finances de Chéserex ont subi un coup dur en avril dernier, lorsque le leader mondial du travail intérimaire Adecco a annoncé le transfert de son siège vers Zurich. Occasionnant une perte fiscale pour la commune du district de Nyon évaluée à 1 million de francs, selon le quotidien 24 Heures.

Le plus riche des Belges a enfin un visage

Le nouveau résident chéserien est aussi un homme secret. L’unique photo disponible de lui a été publiée par la radio télévision belge en décembre 2015. Il s’agissait d’un cliché volé dans les tribunes du stade de football d’Anderlecht, l’équipe de cœur d’Alexandre Van Damme, qu’il soutient financièrement depuis la fin des années 2000. «Le Belge le plus riche du Royaume a enfin un visage!», avait alors titré Sudinfo. (Collaboration Yves Genier)

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)