L’or blanc. Ce n’est pas la neige mais le sucre qui a enrichi le milliardaire français Jean-Claude Mim­ran. Avec Marcel Bach de la société immobilière du même nom et du même lieu, ils ont décidé d’investir dans un hôtel cinq étoiles dans la huppée station bernoise. Un établissement devisé à 300 millions de francs et qui doit ouvrir ses portes le 1er décembre. «Outre l’hôtel de 56 chambres, il comportera 11 appartements et trois chalets privés et sera dirigé par Niklaus Leuenberger», explique Onno Poortier, conseiller de l’hôtel. Entouré de jardins s’étendant sur 6500 m2, The Alpina Gstaad proposera trois restaurants, un bar, une salle de cinéma privée et plusieurs salles de conférences, ainsi que, comme il se doit, un spa de 2000 m2. Il s’agit du dernier établissement cinq étoiles créé à ­Gstaad depuis un siècle. Le prix de base pour une chambre a été fixé à 850 francs, avec la demi-pension. Pour la suite panorama duplex de 400 m 2 à trois chambres, il faudra débourser quelque 15 000 francs.

Ouvert huit mois par année

Le nouvel hôtel permettra d’élargir l’offre de luxe dans la prestigieuse station, insuffisante durant la période de Noël-Nouvel An et le mois de février. Mais au-delà, la concurrence sera vive. «Je ne sais pas si nous avons vraiment besoin d’un quatrième hôtel cinq étoiles à Gstaad. Pour la période d’hiver, oui. Pour l’été, c’est une autre affaire. Personnellement, j’aurais préféré un trois ou quatre étoiles avec beaucoup de chambres pour générer davantage de volume de touristes pour les remontées mécaniques», selon Andrea Scherz, directeur général du Gstaad Palace. «Bienvenue à ce nouvel établissement qui dynamisera encore davantage Gstaad. Il y a du potentiel pour eux, surtout en hiver. En été, c’est différent», complète Jean-Yves Blatt, general manager du Grand Hotel Park. «C’est très positif pour la station. L’Alpina doit faire beaucoup de marketing à l’étranger. Ce qui aura des retombées positives pour notre destination», dit diplomatiquement Philip Erne, du Grand Hotel Bellevue. En d’autres termes, la part du gâteau du haut de gamme risque de se réduire. Alors que le taux d’occupation en hiver atteint les 85% sur ce segment, il retombe à 60-70% le reste de l’année. Pour remédier à cette saisonnalité, L’Alpina ne sera ouvert que huit mois dans l’année, le spa dix.

Jean-Claude Mimran est connu en Suisse pour avoir racheté en 2005 les actifs de Glacier 3000 des Diablerets pour 5 millions de francs avec deux amis. En Afrique, sa famille a construit un véritable empire, surtout au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Sa fortune est estimée à 1,3 milliard d’euros. Son groupe possède notamment la Compagnie Sucrière Sénégalaise, deuxième employeur du pays après l’Etat. Egalement active dans le courtage de matières premières, la famille est par ailleurs actionnaire de la Compagnie Bancaire de l’Afrique Occidentale.