La demande mondiale en cobalt, en lithium et en métaux indispensables aux éoliennes, batteries et panneaux solaires grimpe en flèche. L’offre, elle, s’annonce limitée, selon l’Agence internationale de l’énergie. Dans la course vers ce nouvel or noir, la Chine caracole en tête: 98% des terres rares importées en Europe viennent de l’Empire du Milieu, qui raffine notamment 65% du cobalt et 58% du lithium.