Sans surprise, Zoug est le canton le plus attractif pour les entreprises, selon une étude de Credit Suisse, présentée hier. En revanche, le Jura arrive en dernière position, derrière le Valais (24e) et Neuchâtel (25e). En Suisse romande, Genève est le seul canton dans le peloton de tête. Bien qu'il perde une place par rapport au précédent classement de 2004, il arrive 5e. Vaud a aussi reculé d'une place et se retrouve au 15e rang, alors que Fribourg est 21e, comme il y a quatre ans.

Publié sous cette forme depuis 2004, l'indicateur de qualité de la localisation (IQL) élaboré par Credit Suisse est axé sur les potentialités à long terme des cantons. L'édition 2008 montre que les mesures fiscales ont considérablement amélioré l'attractivité de certains d'entre eux ces dernières années.

Calculé par les économistes de la grande banque, l'IQL inclut cinq facteurs de réussite pouvant être mesurés quantitativement: imposition des personnes physiques et morales, niveau de formation de la population, présence de personnel hautement qualifié et axes de communication.

Bernard Soguel surpris

Sans avoir connaissance de l'étude, le chef du Département de l'économie de Neuchâtel se déclare surpris de l'avant-dernière position de son canton. Bernard Soguel rappelle que Neuchâtel est le deuxième canton exportateur de Suisse, après Bâle-Ville. Certes, Neuchâtel devra augmenter son attractivité fiscale après avoir assaini sa situation financière et améliore actuellement ses liaisons régionales et internationales. Mais au niveau de la formation, par exemple, le canton est l'un des plus performants avec l'installation sur son territoire du Pôle suisse de microtechnologies, estime Bernard Soguel.

La longue période de conjoncture favorable a amélioré la situation financière de certains cantons, notent les experts de Credit Suisse. La plupart ont profité de ce climat propice pour améliorer leur attractivité à travers des baisses d'impôts.

Depuis la précédente édition, les quelques changements notables se sont produits dans le milieu du classement, alors que le haut et le bas sont restés pratiquement inchangés. Obwald est de loin le canton ayant le plus progressé. Grâce à leur fonction de centre urbain et à l'abondante main-d'œuvre hautement qualifiée, Genève et Bâle-Ville se situent aussi nettement au-dessus de la moyenne. Le bas du tableau regroupe des cantons à topographie difficile, situés à l'écart des centres. Mais ils pourraient améliorer leur position par des investissements ciblés dans la formation et les infrastructures ainsi que des allégements fiscaux, estiment les auteurs de l'étude.