La Banque Rothschild basée à Paris et à Londres a annoncé mardi qu'elle unifiait sa structure. Cette dernière décennie, les Rothschild ont multiplié les prises de participation à travers le monde. Depuis, le groupe bancaire a entamé un processus de simplification de sa structure. Ses principales branches française et britannique seront regroupées dès le 31 juillet sous une entité commune baptisée Concordia BV. La holding, de droit néerlandais, englobera Paris Orléans, la branche française, et Rothschild Concordia AG, la branche anglaise, et sera détenue à parité par les deux. Ce faisant, les entités financières et bancaires détenues par les deux branches en France, au Royaume-Uni, dans le reste de l'Europe, en Amérique du Nord, en Suisse et dans le reste du monde seront regroupées sous une structure unifiée.

Le baron David de Rothschild, de la branche française, prendra la direction de Concordia BV. La nouvelle entité rassemblera 2500 collaborateurs, pour 900 millions d'euros net de produit bancaire (1,396 milliard de francs).

Les activités suisses de Rothschild seront de facto intégrées dans Concordia et ne seront en rien affectées par cette réorganisation au sommet du groupe. Fondée en 1968 par les familles anglaise et française, la Banque Rothschild AG basée à Zurich constitue aujourd'hui l'une des principales adresses de banque privée du groupe, avec Londres, Paris et les îles Anglo-Normandes.

Quant au groupe genevois LCF Rothschild, qui détient la banque privée Edmond de Rothschild, il n'est aucunement concerné par ces changements: Benjamin de Rothschild, son président, est cousin de David de Rothschild, et les activités de son entité genevoise, plus importantes au plan suisse, sont totalement séparées de celles zurichoises du groupe de Paris/Londres. A noter toutefois que Benjamin de Rothschild était membre jusqu'au 31 mars 2002 du conseil d'administration de la banque zurichoise de ses cousins Eric de Rothschild, président, et David de Rothschild, vice-président.

Les avoirs de la clientèle privée gérés par les familles Rothschild depuis la Suisse ne sont pas publiés. A titre de comparaison, l'entité de Benjamin de Rothschild affiche 79 millions de francs de bénéfice net, contre 24,2 millions pour la Rothschild Bank de Zurich. La taille du bilan de la banque privée Edmond de Rothschild se monte à 5,8 milliards de francs contre 730 millions pour l'entité zurichoise de la branche cousine.