Le rouble a retrouvé jeudi son niveau du 23 février, la veille de l’attaque russe sur l’Ukraine, à environ 81 roubles pour 1 dollar. La devise russe avait chuté de plus de 30% début mars. Sa spectaculaire remontée semble défier les sanctions internationales et le fait que la Russie soit tout près de faire défaut sur sa dette extérieure. Elle s’explique en réalité largement par le très strict contrôle des changes mis en place par Moscou et la faiblesse des volumes échangés.