Le président Biden a présenté le 31 mars les grandes lignes de son plan d’infrastructures de 2250 milliards de dollars.

Alors qu’il était à l’origine considéré comme un seul et même projet de loi, le plan a été divisé en deux volets distincts qui traitent des idées de la «vieille économie», telles que les routes et les ponts. Ces dernières s’intéressent également aux nouvelles technologies avec des fonds alloués à l’accès au haut débit, aux bornes de recharge des voitures électriques et aux incitations à la transition vers les énergies propres.