S’il est encore l’un des pays relativement peu touchés par le coronavirus – 458 malades et 8 morts pour l’instant – le Royaume-Uni a annoncé mercredi un grand plan de soutien économique, coordonnant la réponse monétaire et budgétaire. Au petit matin, prenant les marchés par surprise, la Banque d’Angleterre a réduit son taux d’intérêt d’un demi-point, de 0,75 à 0,25%, ainsi que des mesures d’aide au financement des entreprises. Puis, en début d’après-midi, le tout nouveau chancelier de l’Echiquier, Rishi Sunak, a dévoilé une série d’aides budgétaires bien plus importantes que prévu.

Lire aussi: Quand les épidémies foudroient l’économie, sans la briser