Pas d’effets de manches. Pas de grande surprise. Jeremy Hunt a tenu à faire sobre et sérieux. Le chancelier de l’Echiquier britannique n’a pas tout à fait annoncé du sang et des larmes, mais tout son discours à la Chambre des communes jeudi a consisté à parler de «décisions difficiles», de «stabilité» et de «reconstruction de l’économie». «Face à des difficultés internationales sans précédent, les familles, les retraités, les entreprises, les enseignants, les infirmières et bien d’autres sont inquiets pour leur avenir.»