Les raisons de cette nouvelle procédure et la réitération de l’arrestation sont les deux disques de données bancaires que M. Elmer à remis lundi à Londres au fondateur de Wikileaks Julian Assage. Selon le communiqué du procurer de Zurich, il s’agit maintenant d’élucider si M. Elmer a ainsi enfreint la loi bancaire suisse.

Selon un avocat ayant suivi l’affaire, on s’achemine vers un second procès de Rudolf Elmer. Les circonstances pourraient être agravées, en raison d’une possible nouvelle violation du secret bancaire. Du coup, la clémence du juge lors du premier procès pourrait évoluer. Toutefois, la peine avec sursis ne devrait pas tomber dans la mesure où les faits reprochés, soit la livraison des CD à Julian Assange lundi, sont intervenus avant la condamnation. Dans ce contexte, l’avocat se demande pourquoi le juge n’a pas voulu joindre les deux procédures, quitte à repousser le procès qui s’est déroulé cette semaine.