voiture

Le Salon de l’auto accuse une baisse de fréquentation

Le public de la manifestation genevoise a chuté de 9% cette année, à 602 000 entrées. Les organisateurs soulignent la popularité du Salon en ligne

Le 89e Salon de l'auto de Genève s'est terminé dimanche sur une baisse de fréquentation de 9% par rapport à 2018. Avec 602 000 entrées enregistrées en onze jours, l'objectif initial des organisateurs de 650 000 à 700 000 visiteurs n'est pas atteint.

«Cette baisse est largement compensée par la visibilité sur les réseaux sociaux et sur le site internet», a déclaré Olivier Rihs, directeur désigné du Geneva International Motor Show. Près de 10 000 représentants des médias du monde entier ont couvert plus de 151 premières mondiales et européennes.

Le salon a enregistré près de 5,8 millions de consultations sur Instagram, 154 000 fans sur Facebook, 345 000 interactions sur Twitter. Près de 1,5 million de visiteurs ont visité le nouveau site internet.

Dans les premiers jours: Le Salon de l'auto accuse une baisse de fréquentation après six jours

La part du virtuel

«Nous sommes ravis que le salon fasse l’objet d’une telle attention au niveau mondial. Cela prouve que notre stratégie de communication numérique a porté ses fruits. «Aujourd’hui, le public visite le salon non seulement physiquement, mais aussi virtuellement», se réjouit André Hefti, directeur général du Geneva International Motor Show, cité dans un communiqué.

Malgré la baisse du nombre de visiteurs, le bilan est malgré tout positif. En effet, les exposants ont senti un vif intérêt de la part des visiteurs cette année, indiquent les organisateurs. Ils estiment que «leur présence sur le salon a été plus que payante».

Les visiteurs ont particulièrement apprécié les stands offrant une expérience spéciale, dont une course sur des simulateurs. «Nous sommes convaincus de pouvoir attirer ainsi un public encore plus large à l’avenir en exposant d'autres aspects de la mobilité», a déclaré Maurice Turrettini, président du Salon.

A ce sujet: Péril sur les salons de l’auto  

Le seul à survivre en Europe?

La 90e édition se déroulera 5 au 15 mars 2020. Olivier Rihs qui succédera à M.Hefti, avait évoqué dans un interview le projet d'aménager à l'avenir un circuit près des halles d'exposition pour permettre aux visiteurs d'essayer les modèles. «Les gens veulent de l'entertainment, on va leur en donner», a-t-il indiqué dimanche soir. Le Salon de Genève ambitionne de devenir à terme le seul grand rendez-vous du genre en Europe.

Publicité