Dans un communiqué, le Comité et le Conseil de Fondation du Salon International de l'Automobile indiquent avoir «renoncé à organiser une manifestation en 2021 pour des raisons évidentes: suite à un sondage, la majorité des exposants a indiqué qu'elle ne participerait probablement pas à une édition 2021 et qu'elle favorisait une prochaine édition en 2022.»

Lire aussi: Avenir incertain pour le Salon de l’auto après son annulation

En outre, expliquent les organisateurs, «il n'est pas certain que la situation sanitaire permette l'organisation d'un événement regroupant plus de 600'000 visiteurs et 10'000 journalistes au printemps prochain». Le Salon de l'automobile de Genève se déroule habituellement en mars. Il a été annulé cette année à la dernière minute en raison de la pandémie de Covid-19.

Les organisateurs avaient immédiatement demandé au canton de Genève un soutien financier pour couvrir les pertes causées par cette première annulation, estimées à 11 millions de francs suisses (10 millions d'euros), et pour préparer une nouvelle édition. Début juin, les autorités genevoises avaient approuvé un prêt de 16,8 millions de francs suisses.

Lire également: Genève veut injecter 17 millions dans le Salon de l’auto

Les organisateurs du Salon ont toutefois décidé lundi de refuser ce prêt car ils n'auraient pas pu faire face à la première échéance de remboursement en juin 2021. En outre, ce prêt était également soumis à la condition que le Salon soit organisé en 2021. Ce qui n'aura pas lieu. Le communiqué indique également que les organisateurs envisagent de vendre le Salon au Palais des Expositions et des Congrès de Genève (Palexpo).