La tension monte sur le front des salons horlogers. Dans une lettre transmise lundi après-midi à la Commission de la concurrence (Comco), que Le Temps a pu consulter, Swiss Creative Lab se dit victime «d’entrave à la libre concurrence».