Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Une publicité géante pour le Galaxy S7, sur un immeuble à Séoul. /REUTERS
© KIM HONG-JI

Téléphonie

Samsung prospère grâce au lancement anticipé de son smartphone phare

Alors que son concurrent Apple a annoncé des résultats décevants, le fabricant sud-coréen Samsung se satisfait d'un bénéfice net en hausse de 13,4% au premier trimestre

Samsung Electronics, premier fabricant mondial de smartphones, a annoncé jeudi un bond de son bénéfice net trimestriel plus fort que prévu, grâce au lancement anticipé et réussi de son nouveau modèle phare. Ce résultat devrait rassurer les actionnaires après une année 2015 décevante qui a vu la valeur boursière de Samsung fondre de plus de sept milliards d'euros.

Lire aussi: Samsung anticipe de meilleurs résultats que prévu pour 2016

Il tranche en tout cas avec la baisse conséquente de son bénéfice net annoncé par le grand rival américain de Samsung, Apple, qui a accusé le premier déclin des ventes trimestrielles de son iPhone depuis le lancement de l'appareil en 2007.

Cela devrait donner du baume au coeur du géant sud-coréen, pris en étau entre les produits haut de gamme d'Apple et les téléphones d'entrée et de milieu de gamme de concurrents chinois de plus en plus féroces, Huawei et Xiaomi.

Lire aussi: Les ventes d'iPhone entraînent Apple dans leur chute

Afin d'accroître ses parts sur le marché des smartphones, Samsung a sorti la dernière version de son Gamaxy S7 en mars, un mois plus tôt que l'année précédente, et avant que ses concurrents ne sortent leurs propres nouveautés.

«Nos revenus ont augmenté après le lancement le 11 mars de nos derniers modèles phare, les Galaxy S7 et S7 Edge, un mois plus tôt que les modèles précédents», a déclaré le vice-président de la division mobile de Samsung, Lee Kyeong-Tae.

«Les ventes du S7 et du Edge sont solides dans les régions, y compris en Amérique du Nord», a-t-il dit, expliquant que Samsung avait vendu 92 millions de téléphones mobiles pendant la période sous revue, dont 85% de smartphones.

Le bénéfice net du groupe entre janvier et mars est ressorti à 5.250 milliards de wons (4,04 milliards d'euros), contre 4.630 milliards de wons l'an dernier à la même période, en hausse de 13,4%. Ce résultat est supérieur aux attentes d'analystes interrogés par l'agence financière Bloomberg News, qui tablaient sur 2.420 milliards de wons. Samsung a également annoncé le rachat pour 2.030 milliards de wons d'actions ordinaires et préférentielles.

Le Galaxy 7, au delà des espérances

Le titre du groupe, qui s'était apprécié d'environ 3% depuis le début de l'année après trois années de recul, a perdu moins de 1% dans les premiers échanges. L'affaiblissement du won face à de grandes devises a eu un impact positif sur le bénéfice d'exploitation du sud-coréen, de l'ordre de 400 milliards de wons, ce qui se reflète en particulier dans le chiffre d'affaires de sa division semi-conducteurs.

La performance du Galaxy 7 est d'autant plus notable qu'elle survient alors que la croissance est tombée quasiment au point mort sur le marché mondial des smartphones. Atonie qui a frappé lourdement Apple, lequel a écoulé 51,19 millions de téléphones entre janvier et mars, soit un recul de 16% sur un an.

Le Galaxy 7 a permis à la division mobile du géant sud-coréen de repasser en tête du classement de ses divisions en termes de revenus. Ces derniers temps, et alors que les smartphones tiraient la langue, cette première place était revenue au département semi-conducteurs du groupe.

La multinationale produit aussi des dalles LCD et LED pour la fabrication d'ordinateurs ou de téléviseurs, des écrans plats, des réfrigérateurs ou des imprimantes. La division semi-conducteurs de Samsung fournit les puces de ses propres téléphones mais sert aussi d'autres sociétés, y compris Apple.

«Au deuxième trimestre, la société s'attend au maintien d'une performance solide, sous l'effet des revenus des divisions mobiles et de semi-conducteurs», a déclaré le groupe.

Le chiffre d'affaires trimestriel s'est elevé à 49.780 milliards de wons, en hausse de 5,7% sur un an, tandis que le bénéfice d'exploitation grimpait de 12% à 6.680 milliards de wons.

Seul point noir au tableau, la division des écrans d'affichage, qui affiche une perte opérationnelle de 270 milliards de wons, contre un bénéfice de 520 milliards l'année précédente. Samsung a expliqué ce revers par la chute des revenus du département LCD, prévenant que ce marché allait subir les contre-coups de la «surabondance» de l'offre pendant tout le reste de l'année.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)