Les Etats-Unis et l’Union européenne (UE) ainsi que les membres de l’Alliance atlantique et du G7 se réunissent jeudi à Bruxelles, avec à l’agenda une nouvelle salve de sanctions pour punir la Russie de Vladimir Poutine. Au lendemain de l’entrée des chars russes en territoire ukrainien le 24 février, Washington et Bruxelles ont imposé des restrictions financières et économiques drastiques dans le but de paralyser l’économie russe et contraindre le président Vladimir Poutine à reculer. Force est de constater que cet objectif n’a pas été atteint. Ce qui fait poser des questions sur l’efficacité de ces sanctions.