Credit Suisse avait déjà prévenu. L’année 2021 risquait de se solder par une perte. Mais c’est pire qu’attendu. Le trou atteint 1,57 milliard de francs (contre un bénéfice de 2,7 milliards un an plus tôt): «2021 a été une année particulièrement difficile pour le Credit Suisse», a justifié Thomas Gottstein, directeur général de la banque, qui publiait ses résultats jeudi.