Il y a d’abord eu le chantage à l’équivalence boursière. C’est ensuite le secteur des technologies médicales (medtech) qui est tombé dans les filets des négociations entre Berne et Bruxelles sur l’accord-cadre institutionnel. Depuis quelques semaines, la tension est montée d’un cran: les acteurs de cette branche brandissent la menace d’une pénurie de matériel médical en Europe.