«Lors d’un cours, nous avons travaillé sur le cas d’un nouveau vaccin. Nous devions y mettre un prix, apprendre à l’évaluer», raconte Maïra Seidl. Cette jeune femme de 31 ans, ingénieure biomédicale de formation, est représentante chez Medtronic, entreprise active dans les technologies médicales, qui a notamment un site à Tolochenaz (VD).