L’entrée en bourse de Saudi Aramco, la plus importante compagnie pétrolière mondiale, aux mains de l’Etat saoudien, fait languir les investisseurs de la planète finance. Les péripéties autour de ce projet imaginé et porté par le prince héritier Mohammed ben Salmane s’additionnent.

Le dernier rebondissement en date a été l’annonce le 20 octobre du énième report de la cotation de Saudi Arabian Oil Company – son nom officiel. Alors même que sa cotation sur le Tadawul, la bourse saoudienne, était à bout touchant. «Ce report a été décidé à la dernière minute», a indiqué un officiel saoudien au Wall Street Journal.